• L'extrait aléatoire #5 : tribunal des valeurs humaines

    La polémique Guéant est tombée pile au moment où je lis un excellent Revel. Dans ce livre, la fin du chapitre 7 offre un passage expliquant pourquoi il est légitime de juger les civilisations (ou les cultures, ou les sociétés) :

    Ce n'est qu'avec la civilisation grecque, puis avec Rome et avec l'Europe moderne, que naquit un jour dans une culture, non certes une totale modestie, mais un point de vue critique de soi au sein de cette même culture. Avec Montaigne, par exemple, et bien sûr, encore plus avec Montesquieu, se développe pleinement le thème de la relativité des valeurs culturelles. À savoir : nous n'avons pas le droit de décréter une coutume inférieure à la nôtre simplement parce qu'elle en diffère, et nous devons nous rendre capables de juger notre propre coutume comme si nous l'observions du dehors.

    Seulement, chez Platon, Aristote ou, au XVIIIe siècle, chez les philosophes des Lumières (dont font partie les Pères fondateurs américains), ce principe relativiste signifie non pas que toutes les coutumes se valent, mais que toutes doivent être impartialement jugées, y compris la nôtre. Nous ne devions pas, selon eux, être plus indulgents pour nous-mêmes que pour autrui, mais nous ne devions pas non plus être plus indulgents pour autrui que pour nous-mêmes. L'originalité de la culture occidentale est d'avoir établi un tribunal des valeurs humaines, des droits de l'homme et des critères de rationalité devant lequel toutes les civilisations doivent également comparaître.

    Jean-François Revel, La Connaissance inutile, Grasset, 1988, page 116.


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    ropib
    Lundi 6 Février 2012 à 20:45

    L'originalité est mal choisie. On retrouve la "critique de soi" dans toutes les grandes civilisations. Mais d'ailleurs je me demande si Guéant a employé le mot "civilisation" en ne se sentant pas le droit de parler d'empire, tant ce dernier mot me semble coller à tout le reste de son discours.

     

    2
    Anton Wagner Profil de Anton Wagner
    Lundi 6 Février 2012 à 22:08

    Ce que dit Revel n'exclut pas que d'autres civilisations soient aussi capables d'auto-critique. Revel pense que la civilisation occidentale est celle qui a poussé le plus loin cette caractéristiqe, qui l'a systématisée le plus radicalement. Cela se comprend dans la perspective libérale qui est la sienne.

    C'est peut-être faux, mais ce n'est en aucun cas raciste.

    3
    ropib
    Mardi 7 Février 2012 à 00:43

    Non, ce n'est pas raciste, c'est impérialiste et dénote d'une approche historique qui n'a plus cours (ce que j'appelle peut-être trop agressivement "bêtise", à laquelle je ne me soustrais pas). Alors évidemment on a le droit de ne pas être à la mode, mais en l'occurrence les questions scientifiques qui se sont posées relativement à cette modélisation de l'Histoire sous forme d'histoires des Empires n'ont trouvé de réponses que dans son abandon.

    Il faudrait remarquer qu'en face d'un empire occidental qui n'existe pas (et qui n'existera plus, malgré une soumission éphémère à l'Allemagne, justement parce que nous avons changé de civilisation 2 fois entre l'empire romain et aujourd'hui) il n'y a pas non plus d'Empire musulman, il n'y a pas de Nation musulmane... tout juste des états qui essayent de se trouver une légitimité, et qui rentre dans la dernière phase de l'industrialisation (là on est dans le domaine de la civilisation). Ca ne veut pas dire qu'il n'y a aucun problème, ça ne veut pas dire qu'aucune solution ne peut être trouvée, mais il faut commencer par poser un juste diagnostic: aucun Empire n'est à l'oeuvre.

    4
    Anton Wagner Profil de Anton Wagner
    Mardi 7 Février 2012 à 08:14

    Pour ce qui est de Revel, il n'était pas, je crois, impérialiste, même s'il fut théoricien du droit d'ingérence ; il me semble que droit d'ingérence et impérialisme sont deux choses différentes.

    Pour ce qui me concerne, je suis contre toute forme d'agression, d'un individu contre un autre, d'un groupe d'individus contre un autre (donc d'un pays ou peuple contre un autre). Ma position (peut être démodée, mais franchement, je m'en cogne !) n'est donc pas impérialiste, conformément à la tradition libérale.

    Pour Guéant, je n'en sais rien, n'étant pas dans sa tête. Je crois néanmoins que beaucoup sont prompts à lui faire des procès d'intention.

    5
    ropib
    Mardi 7 Février 2012 à 10:34

    Comme Enthoven ce matin sur France Culture j'ai personnellement été choqué par la bêtise de la déclaration. J'essaye donc de prêter à Guéant une intention, c'est vrai, et une pensée cohérente, je n'appelle pas ça un procès. Ce qui est immoral dans cette histoire ce n'est pas cette sortie sur les civilisations, c'est qu'un ministre d'état (et un président de la République... j'ai honte d'être français) puisse ne pas maîtriser à ce point des notions politiques de cet ordre.

    Je ne dis pas que vous êtes impérialiste, je dis que Revel, au moins, découpe le monde en empires: il n'est peut-être pas impérialiste politiquement, mais cognitivement. Je suis libéral et si moi aussi je remarque que nous ne vivons pas dans un monde libéral je ne vois aucun empire. Je ne fais pas non plus la même lecture de Montaigne qui n'était pas vraiment un anarchiste. On peut se poser un certain nombre de questions sur Guéant, en tous cas lui ne se présente pas comme libéral.

    6
    Anton Wagner Profil de Anton Wagner
    Mardi 7 Février 2012 à 10:45

    Bon, nous divergeons dans l'interprétation.

    L'usage du terme civilisation est ce qu'il y a de plus contestable, en raison de son flou et des résonnances historiques. Pour le reste, je persiste à ne rien voir de stupide dans cette déclaration (en partant du principe charitable que Guéant n'est pas mal intentionné).

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :