• La gauche s'avoue contre les droits de l'homme

    Encore une affaire ridicule de scandale politique qui dénote bien la profonde décrépitude de notre classe politique, celle de gauche pour le coup (ici et ici). Claude Guéant provoque l'indignation pour avoir déclaré que « toutes les civilisations ne se valent pas ». Il a pourtant ajouté : « Celles qui défendent l'humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient »...

    Mon Dieu, le fou !

    Tout ce que la gauche compte d'abrutis lui tombe dessus : Harlem Désir, Cécile Duflot, SOS Racisme, le Mouvement des jeunes socialistes... Tous entonnent le même refrain, connu depuis longtemps, de la lutte antiraciste ; Duflot nous fait même une crise de progressite aiguë en dénonçant un abject « Retour en arrière de 3 siècles »... Sans doute préfère-t-elle l'excision, la polygamie, les mariages forcés, le cannibalisme ou les sacrifices humains, qui sont certainement des pratiques d'avenir...

    C'est vrai que Guéant prend la gauche à partie (« Contrairement à ce que dit l'idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas »). Mais il ne fait que lui fourrer le nez dans ses propres contradictions. Et comme la gauche n'est décidément pas très maligne, elle donne dans le piège. Attaquée sur son relativisme elle réagit, par pur conditionnement pavlovien, en exhibant... son relativisme.

    Non seulement cela, mais en plus cette sotte réaction la conduit à avouer massivement qu'elle considère la défense des libertés individuelles et de l'égalité des droits, bref des droits de l'homme, comme rétrograde et raciste ; le FN lui-même n'aurait pas mieux dit ! Pourtant, n'est-ce pas la gauche qui se targue de défendre mieux que quiconque lesdits droits de l'homme ? Autant de confusion intellectuelle est pathétique.

    Ah, dommage que Revel ne soit plus là pour voir ça ! Il n'aurait guère été étonné, mais il se serait certainement bien marré. Malheureusement, ce sont les vrais racistes et les vrais fascistes qui vont bien rire...

    -----

    Post scriptum :

    Une mention spéciale pour le Mouvement des jeunes socialistes, qui fait un usage pour le moins idiot du mot racisme. Selon le MJS, le discours de Guéant est « xénophobe et raciste » et permet « le basculement vers un véritable racisme culturel ». Or, outre qu'on peut se demander ce qu'il y a de raciste ou de xénophobe dans l'exaltation des droits de l'homme, Guéant parle de civilisation, non de race. La civilisation n'ayant pas d'attache biologique ou raciale, il ne peut davantage y avoir de racisme culturel (du moins pas comme semble l'entendre le MJS). En l'espèce, c'est le MJS qui développe une pensée racialiste en prétendant que parler de civilisation, donc de culture, revient à parler de race, donc de biologie. Comme le notait Revel, dans la Connaissance inutile, le flou sémantique entourant le terme racisme est bien commode en politique.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :