• Total superprofits

    Cela semble devenir une tradition, que de critiquer les profits (de suite baptisés superprofits) de Total. Déjà, en 2011, on poussa cette complainte.

    Encore une fois, on accuse la compagnie de se gorger d'argent sur le dos de Français écrasés par la hausse des prix du pétrole... La gauche donne le la, bien sûr.

    Il existe d'autres enseignes moins chères ; personnelement je vais chez Esso (1,399 euro le litre de gazole, contre 1,531 pour la station Total du coin). Des sites, bien connus, permettent d'ailleurs de faciliter le choix (ici et ici). Néanmoins, il semblerait que le prix du litre d'essence puisse dépasser les 2 euros. Certes, mais ce n'est pas Total qui fixe souverainement les prix du pétrole, ni des carburants qui en sont issus, ni ne décrète des sanctions contre l'Iran ou la fermeture du détroit d'Ormuz.

    Et n'oublions pas le poids des taxes (plus de 50% du prix à la pompe). L'État est donc un facteur non négligeable de renchérissement. Bizarrement, c'est un détail oublié par ceux qui critiquent Total.

    Bref, on monte un mythe politique, afin de mieux mettre en accusation le capitalisme.


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :